Prix de pose du parquet

Il apporte élégance, noblesse et chaleur à une pièce, le parquet de tous temps à su s’adapter à son époque.

Rien n’égale le parquet quand il s’agit de donner une âme à une pièce et son côté naturel donne tout de suite à la pièce un aspect autre. Parquet massif, parquet flottant, ou sol stratifié pas toujours simple de faire le bon choix, et d’opter pour le modèle le mieux adapter à ses besoins.

Prix pose parquet

Voici donc pour vous un rapide guide qui vous permettra d’y voir un peu plus clair et de faire votre choix en toute connaissance de cause.

Prix au mètre carré selon les types de parquets

Deux types de parquet le parquet flottant et le parquet massif auquel vient s’ajouter le revêtement de sol stratifié qui sans vraiment être un parquet en a toute l’apparence.

Le prix du parquet massif

Le parquet massif est en fait une planche d’un seul tenant, qui est poncée et rabotée et dont l’épaisseur varie de 1 à 2.50 cm. On parle d’ailleurs de plancher, et cette planche peut être de différentes essences, ancestralement on utilisait le bois que l’on trouvait dans les environs. On trouve ainsi beaucoup de parquet en chêne dans le sud, des parquets en châtaigner en Corse, etc…

Prix parquet massif

Le parquet massif c’est le parquet traditionnel par définition, celui qui a traversé les siècles et que l’on retrouve dans les vieilles demeures. Solide, il résiste sans problèmes à l’usure du temps, et de par son épaisseur peut se rénover par ponçage par exemple. Les parquets massifs traditionnels sont cloués, ce qui permet une grande stabilité mais nécessite de cacher les clous. Son seul inconvénient le prix qui selon l’essence que l’on choisit peut très vite devenir très onéreux sur certains bois nobles ou exotiques

Tarif entre 50 € et 150 € le mètre carré

Le prix du parquet flottant

Le parquet flottant a désormais largement supplanté le parquet massif dans les foyers français tant il présente de très nombreux avantages.

A la différence du parquet massif qui lui est fait d’une seule planche, le parquet flottant va lui être composé de trois couches, mais seule la couche supérieure, celle qui est visible à l’œil nu et que l’on nomme couche d’usure (ou de parement) est en bois.

Prix parquet flottant

Les autres couches vont être en aggloméré, généralement de bois bon marché comme les résineux. La couche d’usure est assez fine la plupart du temps entre 3 et 6 mm, et l’ensemble de la planche ne dépassera pas 15 mm.

C’est donc une planche plus fine, plus facile à poser, comportant moins de bois noble donc moins chère et sa pose sera plus facile, enfin à l’œil nu difficile de faire la différence parfois avec du parquet massif.

L’inconvénient majeur sera bien évidemment cette finesse de la couche d’usure qui ne permettra pas de rénovation de l’ensemble du parquet, et une longévité moindre assurément.

Tarif entre 20 € et 120 € le mètre carré

Le prix du parquet stratifié

Certains l’appellent le parquet stratifié, mais en fait aucun bois noble ne rentre réellement dans sa composition. Son aspect imitation bois et le fait qu’il se pose comme du parquet flottant font que beaucoup le classifient dans les parquets.

Il est en fait constitué de trois couches, sur le dessus une feuille imprimée façon bois recouverte de résine pour la protéger, puis en dessous deux autres couches en mousse polyuréthane qui serviront de support.

Prix parquet stratifié

Le sol stratifié rencontre néanmoins un franc succès, il faut dire que son prix y est pour beaucoup, mais aussi le choix des coloris et des designs qui sont infinis. Enfin n’étant pas en bois, il est nettement plus simple d’entretien un simple coup de balai suivi d’un coup de serpillère fait l’affaire.

Inconvénients majeurs de ce type de revêtement une résistance dans le temps nettement inférieure a du vrai parquet, et une résistance aux chocs plus faible. Le sol stratifié ne se répare pas il se change…

Tarif entre 10 € et 40 € le mètre carré

L’entretien du parquet

L’entretien d’un parquet sera selon le type de parquet choisi plus ou moins simple. Il est bon toutefois de préciser deux trois petits points importants.

Un parquet réclame assez peu d’entretien lorsqu’il s’agit d’un parquet flottant ou d’un sol stratifié. Pour un parquet massif il faudra faire le choix du type de finition que l’on souhaite vernie, cirée, vitrifiée, huilée… certaines réclamant plus d’entretien que d’autres.

Un parquet massif qui se sera détérioré suite à la chute d’objet, ou à un trafic intensif par endroit pourra retrouver un aspect comme neuf après un ponçage professionnel. Un avantage que seul le parquet massif peut offrir.

Les techniques de pose du parquet

Devis pose parquet

Trois façons de poser le parquet, la pose clouée, la pose collée, ou la pose flottante. Trois techniques différentes qui présentent chacune des avantages et des inconvénients que nous allons tenter de vous expliquer.

La pose clouée

Elle se fait sur ce que l’on appelle des lambourdes (des chevrons) qui sont fixées au sol. C’est la pose traditionnelle et classique, celle qui va proposer la meilleur isolation thermique, et également phonique, mais en revanche un peu plus bruyante lorsque l’on marche sur le parquet.

La pose clouée

C’est la pose qui résiste le plus dans le temps, avec celle-ci même plusieurs décennies après le parquet ne bouge pas d’un poil.

C’est une pose qui est un peu plus longue, et qui va surtout nécessiter ensuite de s’employer si on le souhaite à cacher les clous, en utilisant de la pâte à bois par exemple.

La pose collée

Elle nécessite d’avoir un support propre et parfaitement plan, ce qui n’est pas forcément le cas avec la pose clouée. Dans le cas contraire il faudra effectuer un ragréage pour avoir un support parfait, une opération relativement vite faite.

On utilisera une colle spéciale et un peu à la façon du carrelage on viendra poser et coller les planches les unes après les autres. La pose de parquet collée est particulièrement recommandée si vous souhaitez faire des motifs avec votre parquet. Cela reste toutefois plutôt ardu et l’œuvre bien souvent d’un professionnel.

La pose collée

C’est le type de pose qu’il faut impérativement utiliser si vous vous servez d’un chauffage par le sol. La longévité  de ce type de pose reste excellente même si elle dure moins longtemps que la pose clouée. Enfin dernier avantage, directement posé sur la chape le parquet sera nettement moins bruyant lorsque l’on marchera dessus.

La pose flottante

Dernière méthode pour poser le parquet, la pose flottante ne va pas fixer le parquet. Les lames vont juste être clipsées les unes entre elles et c’est l’ensemble qui assurera une bonne tenue.

Gros avantage de cette méthode, la pose du parquet se fait très rapidement et ce sur tout type de support, une chape en béton, mais aussi, un carrelage, un revêtement de sol, et même de la moquette…

La pose flottante

Autre avantage, si vous êtes locataire, rien ne vous empêche lorsque vous partez de tout démonter pour l’installer dans un nouveau logement pour peu que les pièces aient des dimensions assez proches.

Petit inconvénient mais presque insignifiant, selon le support une sous couche isolante peut être recommandée pour une meilleure isolation phonique et thermique.

Tarif de la pose d’un parquet

Le prix de pose d’un parquet va dépendre de plusieurs facteurs qui seront :

  • Le nombre de pièces à parqueter : plus il y a de pièces plus le chantier est important et plus il est facilement négociable.
  • Le type de pose souhaité : un parquet cloué demandera beaucoup plus de temps qu’un parquet flottant.
  • Le type de parquet à poser : parquet massif ou parquet flottant la mise en œuvre de la pose est plus ou moins simple
  • La région dans laquelle vous vous situé : il est clair que la main d’œuvre coûte moins chère en province qu’en région parisienne.
  • Le travail que vous souhaité : est-ce une pose simple, ou souhaitez vous par exemple des motifs dans la pose du parquet.

Tarif pose parquet

De nombreux facteurs qui comme vous vous en doutez peuvent faire varier les prix de pose d’un parquet du simple au double.

Voici toutefois un prix moyen pratiqué par les professionnels en province :

Prix au mètre carré :

  • Parquet collé : 28 €
  • Parquet cloué : 35 €
  • Parquet flottant 17 €

Attention à cela n’oubliez d’ajouter le prix de la pose des plinthes qui est de l’ordre de 8 à 10€ le mètre linéaire.

Enfin dernier facteur qui peut faire varier les prix, l’artisan ou l’entreprise qui œuvrera. Ne croyez pas que toutes les entreprises se valent au niveau tarifaire, ce serait une erreur.

Avoir recours au devis est plus que souhaité c’est indispensable et il n’est pas rare dans une même localité de voir des disparités de prix allant jusqu’à plus de 30 % entre deux entreprises.

Jouez donc la carte de la prudence et optez pour plusieurs devis…

Devis pose parquet par des artisans spécialisés